Hippisme

SABHA ATLAS à la lutte

PRIX FARIS / 3 ANS – PUR SANG ARABE. (A) 1.850 m 

Ce mercredi 28 juillet à El Jadida, ils étaient neuf au départ du Prix Faris (A disputée sur 1850 mètres, réservée aux poulains et pouliches pur-sang arabes de 3 ans), avec l’ambition de succéder à KARAMATE EL GHABA (lauréat en 2020). Après quelques mouvements dans les boîtes de départ à cause de MARSOUL LKHAIRc’est SAHBA ATLAS (Amine Moughat) qui l’emporte pour le compte de la casaque Daissaoui et l’entraînement de Mohamed Al Mourtaki. Battue de peu ALBLIA FAL (2e) confirme la domination des pouliches. LAMIR SDIRATE (3e) sauve l’honneur des poulains à distance. 

Mercredi 28 juillet, premier gros rendez-vous de cet après-midi de gala à El Jadida, le Prix Faris (A disputée sur 1850 mètres, réservée aux poulains et pouliches pur-sang arabes de 3 ans) a été l’apanage des pouliches qui ont pris les deux premières places de l’épreuve, ne laissant que quelques miettes aux mâles. Après un petit retard dû aux caprices de MARSOUL LKHAIR, qui a fait des difficultés dans les boîtes, obligeant tous les concurrents à ressortir, tous se sont bien élancés y compris la future lauréate. Tout de suite bien placée derrière les leaders par son partenaire, avant de progresser dans la ligne d’en face tout à l’extérieur, la pouliche abordait la longue ligne droite d’arrivée de Lalla-Malika en deuxième position derrière ALBLIA FAL, qui va lui donner ensuite du fil à retordre jusqu’au bout mais c’était sans compter sur le courage à la lutte de la fille de Shart Al Khalidiah, qui a tout de même réussi à conserver un minime avantage au passage du poteau. Un premier succès dans une « A » en trois tentatives (les deux premières s’étant soldées par deux troisièmes places) pour SABHA ATLAS, qui retrouvait pour l’occasion Amine Moughat (un jockey en pleine forme puisqu’il s’imposera un peu plus tard dans l’après-midi en selle sur TALENT GRINE dans une Course Principale) avec lequel elle venait de se classer deuxième justement sur le parcours. Du beau travail réalisé par Mohamed Al Mourtaki, qui soigne ses (bonnes) stats en offrant un nouveau succès de prestige à la casaque rouge étoiles blanches de l’écurie Daissaoui. Pour ce qui est de la pouliche, c’est un superbe début de carrière puisqu’elle n’est jamais sortie du podium en huit sorties publiques, avec cinq victoires et trois accessits à la clé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page