Hippisme

MISTER WIT examen réussi dans les « A »

Alors que nous apprenions que BUBBLE GIFT, le 3 ans de Mme Mouna Bengeloun – Zak Boodstock – était toujours engagé le dimanche 20 juin au départ du Prix du Lys, (un G.III. à Chantilly), ce mardi 15 juin sur l’hippodrome de Khemisset c’est MISTER WIT (Zouhair Madihi) pour l’entraînement d’Eric Legrix, qui enlevait la première « A » de sa carrière, dès sa première tentative à ce niveau. De bon augure pour la réunion dominicale en France ! 

Ce mardi 15 juin à Khemisset, ils n’étaient plus que neuf au départ du Prix Afas Babylon (A réservée aux « tous chevaux » pur-sang anglais d’âge sur 1700 mètres), après les forfaits de JEZZYNN et d’AGOURAI FAL. Meilleur représentant des « MOR », AVIZAM MAAMORA n’a pu faire mieux que quatrième, loin derrière les trois « FR », MISTER WIT, KERSSI DEL ROC (2e) et ALSABSAB (3e). Parti grand favori au betting, KERSSI DEL ROC a pris le lead de la course débouchant en tête, dans la ligne droite d’arrivée, tentant par la même de rester invaincu en 2021, mais c’était sans compter sur le rush final du fils de Mister Ginoux, bien soutenu aux bras par un Zouhair Madihi au sommet de son art, qui s’imposait finalement avec plus de marge que ne l’indiquent les distances à l’arrivée. Une nouvelle « A » pour l’entraînement d’Eric Legrix et la casaque Zakaria, avec un 4 ans qui ne devrait pas en rester là. A l’heure actuelle, en quatre sorties, c’est trois victoires et un accessit d’honneur, le représentant de la casaque bleue, manches rouges, n’ayant été battu que le jour de ses débuts. On notera toutefois que le deuxième effectuait une petite rentrée, sans démériter puisqu’il a pris la course à son compte, menant dès le début, alors que le troisième restait sur une victoire dans une « B », et que lui aussi sera à suivre de près dans les prochaines semaines, sa première tentative dans une « A » laissant augurer de belles choses pour la suite, ayant terminé tout près des deux premiers. Trois pur-sang anglais « importés », qui ne devraient pas en rester là, d’autant qu’ils ont l’avenir devant eux (deux 4 ans et un cinq ans). Sans incident, on devrait les retrouver aux prises dans ce type d’épreuves dans les mois à venir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page